Rêve d'écureuils...

Cette nuit des petits acrobates m'ont rendu visite...

De petites mamans écureuils tenant leurs petits et suivies par les pères écureuils munis de pommes de pin dans une course magnifique suspendue entre Ciel et Terre...un rêve qui me laisse songeuse et qui m'a donné envie d'investiguer la Médecine de l'écureuil...une Médecine qui résonne très fort avec ce que je vis actuellement! Voltigeurs de l'air, agents de liaison entre Ciel et Terre, entre l'Aigle et le Serpent... indissociables du Chêne dont ils contribuent à asseoir la pérennité... Ecureuil...symbole d'équilibre et d'agilité, de réserves, d'économies de force et d'énergies pour demain, joueur malin, espiègle et rapide...t'apprivoiser est un art... Ton message peut nous indiquer d’alléger notre fardeau: les pensées, les inquiétudes, les pressions, les stress, même les objets brisés que nous gardons quand même et qui entravent notre bon équilibre ! Ta médecine dit: "Si quelque chose ne te sert plus, il est temps de t'en débarrasser."


Dans ton pelage, "doudoune flamboyante", tu caches une autre leçon qui peut nous aider à nous observer, à nous mieux comprendre et à nous préparer pour vivre les changements. Il s'agit du lieu où mettre en sécurité ce que nous amassons : un cœur et un esprit calmes et paisibles où nous pouvons stocker la force et les énergies de sagesse et tendresse. Un appel à remercier la Terre Mère pour son Energie de Vie, un appel à rassembler nos forces pour demain plutôt que de les éparpiller, un appel au tri...tout un symbole en ce jour de printemps souvent synonyme de grand nettoyage!


Je termine par ce petit texte onirique où tout est également en lien avec la transformation vécue plus ou moins intensément ces dernières semaines!

"J'ai envie, aujourd'hui, de partir sur un nuage... et cela devient de plus en plus léger, aérien. C'est très éphémère un nuage ! Ça se dissout dans le ciel ou en pluie, ça change de forme, c'est très peu solide, donc très adaptable... il y a très peu de matière pour faire obstacle au changement... c'est drôle, avant, j'avais parfois eu envie d'être un caillou... un caillou tout rond, bien dur, qu'on ne peut entamer... c'est une façon de se protéger... le nuage en est peut-être une autre... ça se dissout... c'est une autre façon de se défendre par la disparition et en réapparaissent sous une autre forme d'ailleurs !... Un caillou, ça roule au fond de la rivière, on le perd parmi les autres... un nuage, c'est protéiforme, c'est caméléon, ça se dilue... ça subit des métamorphoses... Et, maintenant, c'est un arbre énorme que je vois... il ne va pas jusqu'aux nuages, mais il est très très haut... en bas, ça grouille.. le haut et le bas... il touche à tous les domaines ; aux racines, il y a plein de bestioles... il y a des serpents aussi... et beaucoup d'oiseaux dans ses branches... et puis des écureuils aussi, qui sautent, de branche en branche..." Sources: Georges Romey, vocabulaire fondamental des rêves, tome 1. Jamie Sams, Cartes médecine.

Belle journée sous le signe de l'équilibre et de la transition! Lucine.

3 vues0 commentaire